Technicien / technicienne en réparation et en révision de turbines à gaz d’aéronefs

Les principales responsabilités du technicien en réparation et en révision de turbines à gaz d’aéronefs comprennent les tâches suivantes : la réparation et la révision des moteurs à turbine à gaz; la remise en état des moteurs à turbine à gaz; l’équilibrage des composants et des ensembles; l’essai et le diagnostic des moteurs à turbine à gaz; l’inspection des composants et des ensembles des moteurs à turbine à gaz.

Dans certaines entreprises, le métier du technicien en réparation et en révision de turbines à gaz d’aéronefs a trois volets, notamment : les inspections, le travail de démontage et de montage et les essais. La portée de l’analyse peut donc se diviser en plusieurs niveaux de capacités, en fonction des politiques de l’entreprise, avec le résultat que les diplômés pourraient effectuer seulement une partie des tâches énumérées dans l’analyse du métier, alors que dans d’autres circonstances, ils seraient obligés d’exécuter toutes les tâches.

Cet emploi se trouve surtout dans les ateliers des centrales électriques des plus importantes compagnies aériennes, les ateliers de réparation et de révision indépendants et les ateliers de réparation et de révision au sein des constructeurs de moteurs.

Exigences d’accréditation

Pour être admissible à l’accréditation du CCAA, le candidat doit posséder les connaissances et les compétences nécessaires et doit avoir acquis un minimum d’expérience de trente-six (36) mois dans le métier. L’envergure des tâches incluses dans le carnet personnel est aussi générique que possible afin d’englober le plus grand nombre de milieux de travail, d’appareils et d’outils, mais ces tâches ne couvrent pas forcément toutes les tâches exécutées par ces gens de métier.

Le CCAA appliquera le crédit pour tout cours pour techniciens en réparation accrédité par le CCAA et en révision de turbines à gaz d’aéronefs afin de satisfaire en partie à l’exigence d’expérience équivalant à un minimum de trente-six (36) mois, et ce, d’un mois à l’autre, jusqu’à un maximum de douze (12) mois.

Tâches communes à la plupart des techniciens en réparation et en révision de turbines à gaz d’aéronefs

(NOTA : Les sous-tâches des tâches individuelles ne sont pas indiquées ci-dessous)

Bloc A — Sécurité

Tâche 1 – Démontrer des pratiques et des techniques de travail sécuritaires

Bloc B — Inspection des moteurs (moteurs entrants)

Tâche 2 – Enlever le moteur du contenant d’expédition ou de la fixation

Tâche 3 – Mener une inspection visuelle

Tâche 4 – Consulter la documentation

Tâche 5 – Préparer le moteur pour le démontage

Bloc C — Démontage des moteurs

Tâche 6 – Enlever les pièces externes du moteur

Tâche 7 – Démonter le moteur en plusieurs modules ou sections

Tâche 8 – Démonter les modules, les sections et les accessoires externes

Tâche 9 – Nettoyer les pièces, les modules et les sections

Bloc D — Inspection des pièces, modules et sections

Tâche 10 – Consulter la documentation sur les inspections

Tâche 11 – Mener des inspections

Tâche 12 – Préparer les procédures de remise en état

Tâche 13 – Effectuer des procédures de remise en état mineure

Tâche 14 – Mener une inspection finale des composants et des pièces

Bloc E — Montage du moteur

Tâche 15 – Consulter la documentation sur le montage des moteurs

Tâche 16 – Monter les pièces en sous-ensembles

Tâche 17 – Monter les sous-ensembles en modules et/ou en sections

Tâche 18 – Remonter les modules et/ou les sections pour construire le moteur

Tâche 19 – Poser les accessoires externes

Tâche 20 – Achever la documentation sur la construction des moteurs

Bloc F — Essai du moteur

Tâche 21 – Mener une inspection pré-essai

Tâche 22 – Préparer le moteur aux fins d’essai

Tâche 23 – Faire un essai de fonctionnement du moteur

Tâche 24 – Retirer l’équipement d’essai

Tâche 25 – Mener une inspection post-essai

Bloc G — Expédition du moteur

Tâche 26 – Préparer le moteur aux fins d’expédition